le Patois de chez nous - MENU La messa di minoué Le corne La Jane            
     

                 

 

Le corne

 

Les cornes

 


- C'la dumindje, le djin, le fene surtô, s'in van a la
messà.
Le muraille de le glâse, son dien on sal éta , on
sin la freu é lo mùsi, mé malgé sin, u son venu
nombreu p'intindre le prétse, du nové curà, ke
ne simble pa bien contin , de se trova dien
s'tindreu ke sin la misére.
Lo vitià ke monte in tchair, é ke cuminche son
prétse:
« in nominé patris...
To pon co, deso sô ju, u và on grô écargo , vo
ché, s'lô ke son si bon avoué de bure, d'ail é de
persi, ke tcharote le lon de la muraille avoué sa
mâson su lo cu.
Pe miu va, noutron cura bette se lunetteu, étieu
bien vré, é c'ela bétie simblave li montra le corne.
K'on me tsanpe lé s'le corne !
nion ne budje, lo paroichin créye ke lo cura a de
ona parole de l'évandjil.
Lo cura reprin plu for: k'on me tsanpe s'le
corne à la porta.

Come nion ne l'écute, alô u se béte a gulà:
dje cuminceré mon prétse ke si vo me betà
fou s'la bétie incorna.

Lo cura n'a pas tchanvi de parlà, ke la léontine
s'abade in brachan to lo monde, se béte dien lo
keur é gule a son omo kétieu bien kalà dien son
coin:

vét tin modà a la fin? te ne va pa ki t'a cosa
de tà ,ke lo curà remôgne, vé té lo làché
bramà juskà miédjo?
Allon? Vé t'in a la màson te faré étsôdà lo
goutâ pindan su tin..



27 mai 2011

 


Ce dimanche, les gens, les femmes surtout, vont à la
messe.
Les murs de l'église sont tout délabrés, on sent le
froid et le moisi, mais malgré cela, ils sont venus
nombreux pour entendre le sermon du nouveau
curé, qui ne semble pas content de se trouver dans
ce lieu qui sent la misère.

Le voilà qui monte en chaire et commence son
sermon: « in nominé patris...
tout d'un coup sous ses yeux, il voit un escargot
énorme,vous savez ceux qui sont si bons avec du
beurre, de l'ail et du persil, qui promène sa maison
le long de la muraille.

Pour mieux voir, notre curé met ses lunettes, c'est
bien vrai, et cette bête lui montre les cornes!

Qu'on me jette ces cornes dehors !
Personne ne bouge, les paroissiens croient que le
curé a dit une parole de l'évangile.
Le curé reprend avec force, qu'on me jette ces
cornes à la porte.
Comme personne ne l'écoute, alors il se met
à hurler:
je ne commencerai le sermon que quand vous
m'aurez débarrassé de cette bête à cornes.

Le curé n'a pas fini de parler, que Léontine se lève
en bousculant tout le monde, va dans le choeur et
crie à son mari bien tranquille dans son coin:

t'en iras-tu, dis, tu ne vois donc pas que c'est à
cause de toi que le curé rouspète, vas-tu l'obliger
à crier jusqu'à midi?
Rentre à la maison, en attendant tu feras réchauffer
le repas.

 

           

Siège social : Mairie de La Ferrière - 38580 Mentions légales :
Association loi 1901, créée le 29 août 1992
Siret n° 450 918 677 00011 - inscription : octobre 1992
Hébergé chez : 1 and 1 Site optimisé pour : " Mozilla Firefox "