le Patois de chez nous - MENU La messa di minoué Le corne La Jane            
     

                 

  La messa de minoué *    

La messe de minuit *

 
 

- Di don josé, djé bien inva d'alla à la messa de minoué, dàpoué lo tin ke dje n'y sà poin alla!
- k'oma t'voedré louise,
-t'aré pas bien de travé, djé sara le polaye, bayà u cayon é u lapin, si lo croé avieu fan, te li bailleré sa botelieu, lieu tieu, su lo coin du fuô.
k'oma t'voedré louise, k'oma t'voedré.

La louise fu dabô preste: dien lo tin le fene ne fachan pa tan de maniére, lieu tchanpe lé lo fuda de devan, on co de pate p'lo na, un co de pignon , on fitzô sul zépale é la vitià preste.

-Mé louise, si dzé sà?
-T'a pro a bér dien lo tôpin ;
-Mé Louise, si la messa dure lontin, si dzé sà , n'y a pa pro a ber dien lo topin!
-Te n'aré ka bér un pou d'égua pana, te fara miu de bien.
-Mé louise, fo me baillé la clà de la cave,
- t' na pa besoin de la clà d'la cave, dje saré dabo tcheu.

Fo vo dire ke dien lo maniadze n'étieu poin lo josé ke portave le culote!
Ona fa la louise partia, lo jose se beta a tzartzé la cla de la cave.

-ô té ke l'a bien pou la beta? dien lo placà du goutà, rin, zo la cutze, dien la garderobe, rin, dien lo zafare de fene, dien lo zafare de nôce , rin, dien le galotche, rin, daré lo poale, su l' zétagire dameu lo placa, rin, é dje fo una pôsse à brassa tô su fourbi, djé sa, min vo bér on co pe me baillé d'allan.

To pon co lo josé pinse a una tzouse:
é, dien la potche du fuda de la louise? la vitia, la clà!...

Avoué on cule , nourton josé s'in mode a la cave pe fare lo plin du tôpin, u inléve lo tapon de la bosse é cuminche à fare lo plin, mé, u martche su la couâ du tché, k'étieu apré lô ra.

Miaou, pfff, de pao, lo josé fé tché lo tôpin, lo culeu s'étin, é pe dessu lo martché lo croé se béte à boualà:
oin oin oin!

-plore pa mimi, plore pa,
oin oin oin oin!
-plore pas mimi,
oin oin oin oin oin!
-plore pas mimi,mimi d'merda,dje sà a la borlle!

É cé à çu momin ké la louise s'in tornà de la messà,

ô salo léde, soulo, sac a van, tzarognà , bon a rin, ruina màson!!!
Fo vo dire pe tchanvi, k'a l'otel du cu tornà, lo josé fu lodzà pon bon momen, tan la louise fache léde.


   


- Dis donc Joseph, j'ai bien envie d'aller à la messe de minuit, il y a bien longtemps que je n'y suis pas allée!
- Comme tu voudras Louise,
- tu n'auras pas beaucoup de travail, j'ai fermé les poules, donné aux lapins, si le petit avait faim tu lui donneras son biberon qui est sur le coin du poêle.
- Comme tu voudras Louise, comme tu voudras Louise.

La Louise fut vite prête: dans le temps les femmes ne faisaient pas de « manières », elle jette son tablier, se lave la figure, un coup de peigne, un fichu sur les épaules et la voici prête.

- Mais Louise si j'ai soif?
- Tu as assez à boire dans le pot,
- Mais Louise si la messe dure longtemps, si j'ai soif, il n'y a pas assez à boire dans le pot;
- Tu n'aura qu'à boire de l'eau panée, cela te fera plus de bien.
- Mais Louise , il faut me donner la clé de la cave,
- tu n'as pas besoin de la clé de la cave, je serai vite revenue.

Il faut vous dire que dans le ménage , ce n'était pas Joseph qui portait le pantalon!
Une fois la Louise partie Joseph se met à chercher la clé.

- Où a t'elle bien pu la mettre? dans le buffet, rien, sous le lit,dans l'armoire, rien, dans les affaires de noce, rien ,dans les galoches, rien, derrière le poêle, sur les étagères, au dessus du placard, rien et je fais une poussière à remuer tout ce bazar; j'ai soif, je vais boire un coup pour me donner du courage.

Tout d'un coup Joseph a une idée:
et dans la poche du tablier de Louise? la voilà la clé!...

Avec une lampe qui éclaire mal, Joseph s'en va à la cave pour remplir le pot, il enlève le bouchon du tonneau et commence à remplir, mais il marche sur la queue du chat qui chassait les rats.

Miaou, pff, de peur Joseph lâche le pot, la lampe s'éteint et en plus le petit se met à crier:
ouin ouin ouin!

- ne pleure pas mimi, ne pleure pas,
ouin ouin ouin ouin!
- ne pleure pas mimi,
ouin ouin ouin ouin!
- pleure pas mimi, mimi de merde, je suis dans le noir!

Et c'est à ce moment là, que Louise revient de la messe:

oh sale vilain, ivrogne, sac à vin, charogne, bon à rien, ruine ménage!!!
Il faut vous dire pour finir, qu'à l'hôtel du cul tourné, Joseph fut logé pour un bon moment tant Louise était en colère.

 
  * d'après une histoire adaptée du patois haut savoyard
         

Siège social : Mairie de La Ferrière - 38580 Mentions légales :
Association loi 1901, créée le 29 août 1992
Siret n° 450 918 677 00011 - inscription : octobre 1992
Hébergé chez : 1 and 1 Site optimisé pour : " Mozilla Firefox "